L’élevage

Le porc : acheté à 25 Kg à Paisy Cosdon chez Emmanuel Longuet, nous l’engraissons durant 6 mois pour atteindre le poids de 150 Kg vif. Nous le nourrissons avec un mélange maison composé de 70% de céréales (blé, orge, triticale) et de 30% de pois et féveroles.
Il est donc abattu à l’âge de 8 mois.

A savoir que les porcheries d’aujourd’hui sortent les porcs au bout de 4 mois.

La volaille
: le poulet, la pintade et la dinde sont achetés à 5 semaines (gros comme une caille). Nous les engraissons avec parcours extérieur pendant environ 4 mois. Nous les nourrissons avec le même mélange que les porcs. Nos poulets ont plus de 150 jours à l’abattage, rien à voir avec le poulet industriel de 45 jours et le poulet label ou bio de 90 jours. Vous l’apprécierez.poulet
Les oies et les barbaries sont achetés à 1 jour. Nous engraissons également des chapons pour Noël. Enfin la basse cour est entourée de 2 grands parcs pour les poules pondeuses.

Le veau : Nous engraissons également des veaux achetés à 8 jours chez 4 producteurs du département. Nous les nourrissons 2 fois par jour avec du lait reconstitué (attention, il y a un vrai choix de qualité du lait acheté). Nous avons choisi d’élever les veaux sur la paille afin qu’ils profitent de plus de confort. Ils sont logés dans de petites niches en plein air avec un volume adapté à chaque animal.veau

Le boeuf, l'agneau, le lapin
: Nous achetons ses animaux déja engraissés par nos fidèles amis avec un échange gagnant "qualité régulière pour prix régulier".

Les cultures

Situation géographique : Les terres sont situées au Sud-Est de Troyes (Les Bordes Aumont, Buchères. Rouilly St Loup, Thennelières, Bouranton, Laubressel et Dosches).

Cultures Surface (env.) Utilisations et débouchés
Blé 40 Ha Meunerie, Alimentation de l’élevage occasionnel.
Orge 30 Ha Brassicole (bière)
Alimentation de l’élevage occasionnel
Maïs 15 Ha Alimentation animale et humaine
Débouché industriel
Triticale (seigle) 12 Ha Alimentation principale de l’élevage
Pois/féveroles 15 Ha Alimentation principale de l’élevage
Colza 15 Ha Huile
Industrie (bio carburant)
Chanvre 15 Ha Huile
Fibre
Sous produits (isolant habitat, litières)
Luzerne 5 Ha Déshydratation pour l’alimentation animale
Betterave 4 Ha Sucre et alcool

semis

La partie production végétale de l’exploitation devient de plus en plus passionnante.

Avant, nous choisissions l’enchaînement des cultures suivant de bonnes vielles recettes. Le défilé des techniciens, souvent commerciaux, proposait des évolutions techniques que l’on suivait à la lettre. A la moisson, nous vendions nos récoltes à la coopérative ou au négociant du secteur à des prix restant stable au fil des ans.

Aujourd’hui, non seulement nous devenons acteur de la commercialisation, et de plus, nous avons pris conscience de la dangerosité des produits phytosanitaires, qui coûtent chers à l’exploitation et à la nature.

Entre réglementation de plus en plus sévère, et prise de conscience , les méthodes évoluent de façon passionnante.

Dans la newletter, nous essaierons de vous faire partager l’actualité de l’exploitation.pierre tracteur